Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

Découvrez la santé autrement avec Bertrand Bimont, ancien thérapeute en médecine traditionnelle chinoise et fondateur des Laboratoires Bimont.


Renforcer ses défenses corporelles pendant l'automne

Publié par Tendance Santé sur 21 Septembre 2015, 16:01pm

Catégories : #Médecine chinoise

Renforcer ses défenses corporelles pendant l'automne

Ça y est, nous y sommes, c’est l’automne… Quand on pense à cette saison, tout de suite des images maussades nous viennent à l’esprit : pluie, rhume, froid, par exemple… Stop, n’y pensez plus, car grâce à la médecine chinoise, vous allez pouvoir passer cette période de l'année en pleine santé et sereins (pour le temps, par contre, ce n’est pas de mon ressort).

Comme chaque saison, l’automne est associé à un élément, un couple d’organes/entrailles, un climat, une heure, une émotion, une saveur, une couleur… Si vous nous suivez depuis longtemps, vous n’êtes pas sans savoir que l’automne est lié à l’élément Métal, au Poumon et au Gros Intestin, à la peau, au toucher. Son émotion liée est la tristesse, la mélancolie. Son climat associé est la sécheresse.

Le Poumon, organe de l’automne

Le poumon contrôle le Qi de la respiration et il est responsable de l'air inhalé et exhalé. Il dirige l’Énergie dans tout le corps et contrôle la circulation des Liquides organiques. Il est aussi le lieu de réunion des cent vaisseaux et contrôle les méridiens et les vaisseaux sanguins.

Le Poumon et les « Huit perversités »

En contrôlant la peau et les poils et en s’ouvrant au nez, le poumon sert d'intermédiaire entre l'organisme et l'environnement extérieur. C’est l’organe le plus externe, car il communique avec l’extérieur par la trachée, le larynx et le nez. Il est le plus sensible aux « Huit perversités climatiques » que sont : le Vent, le Froid, l’Humidité, la Tiédeur, la Sécheresse, le Feu, la Chaleur et la Canicule.

La peau, les pores et les poils constituent la première barrière de défense contre ces énergies perverses. Les organes externes (le nez par exemple), les ouvertures (pores) et la surface du corps (peau), ainsi que les entrailles sont appelés Biao (extérieur). Ils sont les premiers touchés par les attaques extérieures et protègent les organes (intérieur : Li). Entre la peau et les muscles, circule l’Énergie défensive, le Wei Qi, qui réchauffe le corps.

Quand le Qi (énergie) du Poumon est fort, les pores de la peau sont fermés, la transpiration est normale et la défense contre la pénétration des perversités climatiques est bonne. Au contraire, si le poumon est faible, les pores sont relâchés, le Wei Qi ne réchauffe plus la surface du corps. Il y a alors une plus forte transpiration et le poumon est plus sensible aux attaques perverses.

Quand le poumon est affaibli, l’individu perd ses capacités d’adaptation aux différents climats. Il en résulte plusieurs pathologies, que je vous invite à (re)découvrir en lisant l’article Les pathologies du poumon.

La dimension psychique et émotionnelle du Poumon

  • La tristesse et le chagrin

Les émotions liées au poumon sont la tristesse, les soucis et la dépression automnale. De telles émotions ressenties sur une longue durée dispersent le Qi du Poumon ou provoquent une stagnation. Inversement, une faiblesse du Poumon fera que le malade sera plus sensible à la tristesse et au chagrin.

  • Le Po

En plus d’être lié à ces émotions, le Poumon a une dimension psychique car il abrite le Po, l’âme corporelle. C’est l’aspect Métal du Shen (voir article sur le Cœur).

Le Po est la forme physique innée liée à l’inconscient. Il détermine certaines actions et réactions de l’organisme réalisées sans réflexion préalable. Le Po s’exprime dans les instincts primaires, dans l’instinct de conservation, dans l’impulsion psycho-corporelle.

Lorsque le Po est déficient, cela entraine une perte de l’instinct de conservation, de la vulnérabilité, du désintérêt, de la mélancolie.

Lorsque le Po est en plénitude (excès), cela entraine de la tristesse, des troubles obsessionnels, une crainte de l’avenir et une tendance à tout contrôler.

Le gros intestin, couplé au poumon

La principale fonction du Gros Intestin est le transport et l’excrétion des selles. Ses fonctions sont relativement réduites en médecine traditionnelle chinoise car elles sont plutôt attribuées à la rate, contrairement à la médecine occidentale.

Prévenir les déséquilibres de l’automne

Se synchroniser avec l’automne permet de prévenir les maux liés au poumon (troubles respiratoires, allergies, problèmes de peau), au gros intestin et aux émotions liées (tristesse, mélancolie). C’est pourquoi les Laboratoires Bimont ont mis au point un complément alimentaire afin de traverser l’automne en pleine santé et équilibrer ces émotions typiques de la saison.

Ce complément s’appelle Automne, il fait partie de la Gamme des Cinq Saisons. Il permet d’harmoniser le poumon et le gros intestin et de protéger le Biao.

Copyright Laboratoires Bimont 2015. Tous droits réservés.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents