Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

Tendance Santé, le blog de Bertrand Bimont

Découvrez la santé autrement avec Bertrand Bimont, ancien thérapeute en médecine traditionnelle chinoise et fondateur des Laboratoires Bimont.


Qu'est-ce que l'artémisine ?

Publié par tendance santé sur 1 Octobre 2014, 23:01pm

Catégories : #Santé

L’artémisine qu’est-ce que c’est ?

Le «Qing Hao» (prononcez «Tching Hao») ou Artemisia Annua est une plante qui vient essentiellement du nord de la Chine et elle est connue sous le nom d’«armoise» dans nos pays occidentaux. L’artémisinine est extraite des feuilles de l’armoise annuelle (artemisia annua), une plante de la famille des ambroisies, qu'il ne faut pas confondre avec l'ambroise commune qui est connue surtout pour ses agents allergisants. Elle est présente en abondance en Chine et elle est également cultivée dans certains pays africains. L’artemisia annua est utilisée depuis des milliers d’années par la médecine traditionnelle chinoise pour traiter la fièvre et le paludisme.

Usages traditionnels

L'artémisia annua est utilisée principalement dans le traitement du paludisme. L'usage traditionnel comme antipaludéen est attesté en chine depuis plus de 2000 ans. Son efficacité est aujourd'hui validée par plusieurs études cliniques et l'OMS en valide l'usage depuis plusieurs années. A noter que l'artémisia annua se montre efficace en traitement de la maladie et non en prévention. En effet l'artemisine bloque la reproduction du parasite mais ne modifie pas sa capacité à entrer dans l'organisme. Il est donc déconseillé de substituer l'armoise aux traitements préventifs conventionnels. Elle est aussi utilisée dans le traitement de certaines dermatites.

Usages contemporains

L'artémisine, le principe actif de l'armoise annuelle, fait l'objet de nombreuses investigations scientifiques notamment comme antiviral. En laboratoire, l'artémisine inhibe la réplication de nombreux virus dont ceux de l’herpès et elle est aussi capable de provoquer l'apoptose (destruction) de plusieurs types de cellules dont certaines cellules cancéreuses.

Une affinité particulière pour le fer une solution dans le traitement de l’hémochromatose

En 1993, des chercheurs de l’université du Michigan ont découvert le mécanisme d’action de l’artémisine. L’hémoglobine contient de grandes quantités de fer libre. Les chercheurs américains ont constaté que le parasite du paludisme survit chez son hôte en consommant près de 25% de l’hémoglobine (l’hème est formé d’une structure aromatique et d’un atome de fer). Au lieu de cela, il stocke le fer sous la forme d’un polymère appelé hémozoïne.

Artémisine et cancer

La Revue des Sciences de la Vie (USA) a présenté une vaste étude de l’Université de Washington, menée par les Drs Narenda Singh et Henry Lai sur l’artémisine. Elle a découvert au départ que l’artémisine pouvait détruire rapidement près de 30% des cellules cancéreuses du poumon. Mais en la combinant avec du fer, elle éradique jusqu’à 98% des cellules cancéreuses, en seulement 16 heures. En plus, la consommation de cette plante n’a aucun impact sur les cellules pulmonaires saines en raison du fer qui se joint sélectivement au tissu cancérisé, ceci favorisant l’attaque ciblée de l’artémisine. Une autre étude a été menée sur des échantillons de tumeurs mammaires cancéreuses in vitro. Vu que ces cellules ont aussi une forte propension à accumuler le fer, il a aussi été associé du fer à l’artémisine. Il a ainsi été obtenu un taux de 75 % de destruction du cancer après seulement 8 heures et presque 100% en seulement 24 heures. Depuis, de nombreuses expériences ont été menées sur différents cancers (prostate, intestins….), et jusqu’à présent elles ont toutes prouvé que l’artémisine combinée au fer détruisait sélectivement les tumeurs cancéreuses, ce qui a fait définir l’artémisine par le Dr Len Saput, comme « une bombe intelligente pour le cancer »

Une incompatibilité avec l’action des antioxydants

La supplémentarité en antioxydants pourrait être contre-indiquée pendant la prise d’artémisine. En effet, exerçant son activité dans l’organisme en créant des radicaux libres qui interagissent avec le fer dans la cellule cancéreuse, toute substance protégeant des dommages radicalaires pourrait contrarier son efficacité

Retrouvez le produit Artémisia sur le site des Laboratoires Bimont : http://www.laboratoiresbimont.fr/artemisia_375.68.htm

Qu'est-ce que l'artémisine ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents